Bienvenue sur le forum de l'Amicale Tricyclecariste de France

Forum destiné à partager la passion des tricyclecars et cyclecars
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Début de restauration Georges Irat ODU4 1939

Aller en bas 
AuteurMessage
redpat41



Nombre de messages : 12
Localisation : 41
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 10:54

Bonjour tous le monde,
Donc voici où j'en suis, c'est à dire pas loin ....
Car je vais de surprises en surprises. Plutôt un état des lieux, qu’un début de restauration. J’espère que je mets ça à la bonne place.
Qand j’ai acheté mon ODU4, dans le lot, il y avait un châssis neuf, c'est d'ailleurs en partie, ce qui m'avait convaincu de l'acheter.
Dans un premier temps, j'ai pensé tout réassembler sur l'ancien pour voir "comment ça fait", le neuf étant entièrement à percer.
Mais j'ai finalement décidé que ce n'était pas une bonne idée. Cela va me prendre un temps fou et j’aurai ensuite à tout recommencer.
Donc actuellement, je me suis attelé à déshabiller entièrement le train avant (qui était en un seul morceau) et que j’avais remonté sur l’ancien, pour présenter le berceau sur le nouveau, ça va être beaucoup moins lourd.
Et je vais pouvoir le redresser un peu à certains endroits.
Ici le train monté sur le vieux châssis à gauche et le neuf à droite :



Dés le début, je pressentais de l'artisanat dans le montage des suspensions, et je ne trouvais pas traces des fameux anneaux Neiman. …
Forcément ils avaient été remplacés par de vilains ressorts ...



Du coup, les bras de suspension avant ont été méchamment transformés et le remontage des anneaux caoutchouc que j’ai acheté au club est impossible en l'état.
Bon, le tam-tam du club de l'élite battant rappel, j'ai pu retrouver un bras neuf chez un membre du Bordelais.
L’idée étant maintenant d’en faire refabriquer un en partant d’un des bras transformé et en copiant le neuf. J’ai trouvé quelqu’un pour le faire.
Mais une appréhension me taraude : Si le gars se plante et loupe son coup, je suis eu, je n’en ai pas d’autre et pas eu moyen d’en trouver un via le club.
Je suis tordu, hein ? Mais non, il ne peut pas le rater.



Dans le même temps, un membre du club, qui re-restaure son ODU4 me prend toutes les cotes des petites pièces métalliques qui maintiennent en place les anneaux Neiman, vraiment pas difficile à réaliser, c’est du fer plat plié.
J’ai déjà acheté la matière, je m’y mets dés que j’ai mes bras de suspension supérieur.




Heureusement, pour adapter des ressorts, à l’arrière, il y a eu des rajouts de pièces, mais pas de transformations irrémédiables.
J'ai aussi racheté un bras arrière droit pour me servir de modèle.



J’ai également fait l’acquisition des pièces de frictions. Par contre, sur le châssis neuf je dois agrandir le passage des manchons qui maintiennent les bras de suspension arrière.
Pour une raison inconnue, ceux-ci n’ont pas été découpés à la bonne taille lors de la réalisation du dit châssis. Ça ne devrait pas être trop compliqué,  mais avec mon outillage limité, je n’ai pas encore trouvé la bonne formule …
Je vais déjà me faire un patron pour reporter le profil de l’ancien sur le nouveau châssis, je choisirai la bonne méthode aux vues de la quantité de matière à enlever.

Le châssis d'origine avec les "trous" pour les "manchons" (désolé je ne sais pas comment cela s'appelle.) :


Manchon en place :


Le châssis neuf, on voit bien que les trous sont symétriques, les manchons ne peuvent pas être mis en place



Le châssis neuf, on voit bien, que les trous sont symétriques, les manchons ne peuvent pas être mis en place :


Dés que cela est réalisé, j’emmène le châssis et les différentes pièces chez mon peintre.
Un bon époxy noir là-dessus et cela ne bougera plus.

Il y a également la question du plancher, réaliser à l’origine en peuplier, celui-ci a bien évidemment disparu. Un ami ébéniste me propose de le réaliser. Mais malheureusement je n’ai pas idée du nombre de pièces, ni où il commence et où il fini sur le chassis. J’imagine bien que c’est depuis la tôle pare-feu, jusqu’à l’arrière du bas de caisse, mais bon, un petit plan serait tout de même le bienvenu.
Le collectionneur qui restaure son cabriolet ODU4 devait me transmettre des photos, mais plus de nouvelles et pas moyens de le recontacter à ce sujet.
Apparemment les membres du club sont plutôt téléphone, et moi je suis plutôt mails. Je suis très pris par mon boulot et difficilement joignable en journée (n'est-ce pas Titicamaro ?  Very Happy ).
En plus ayant à faire à de nombreux clients au téléphone, le soir c'est plutôt repos auditif et famille ....


Dernière édition par redpat41 le Ven 13 Juil - 17:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redpat41



Nombre de messages : 12
Localisation : 41
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 13:02

Côté carrosserie, ce n’est pas brillant, brillant. Tout les bas de la caisse sont bouffés, des bouts de tôle ont été découpés.
Rien de catastrophique, un bon carrossier saura faire et je n’en suis pas là….. Mais j’ai tout de même des bouts dont je ne connais pas la position.
Le tableau de bord est un vrai gruyère…



Rien d’étonnant, sur ces voitures, les éléments du combiné de compteur d’origine rendant l’âme et la mode des tableaux de bord remplis de manomètres, ont souvent abouti à ce genre de résultat.
Donc pas mal de trous à boucher. Certains préfèrent carrément redécouper un nouveau tableau de bord.
J’ai trouvé dans les cartons un demi-bloc compteur qui semble d’origine Mercedes, sans doute en a-t-elle hérité quand le rideau de fer est tombé (je vous rappelle, j’ai été la chercher à Dresde) et qu’il était quasi impossible de trouver des pièces en Allemagne de l’est. Cela explique également le nombre important d’éléments du circuit électrique en provenance de Roumanie….. genre : phare de tracteur …

Après un peu de recherches j’apprends que le bloc compteur a été monté chez Peugeot, en particulier sur des 202. Pas vraiment rare ici bas…
L’expérience de ma dernière restauration moto m’a montré qu’il ne faut pas vraiment attendre d’avoir besoin d’un élément pour se mettre à sa recherche, sinon on n’avance pas.
Petite visite en mars à la bourse de Noyers/Cher, effectivement j’en trouve trois plus ou moins complets, à restaurer et à un prix ….. Je vois également plusieurs commodos à palettes (les mêmes que sur les tractions), 250 € tout de même, et il y a plusieurs modèles, donc il ne vaut mieux pas investir dans l’immédiat tant que Georgette est éparpillée façon puzzle.
D’autant qu’un membre du club restaure ces commodos, un peu en échange standard en quelques sortes (vous lirez plus bas, que j’ai bien fait d’attendre).
Je profite tout de même de la bourse pour prendre des contacts, notamment avec un restaurateur de phares … il ne fait que cela, il restaure des phares (sic).
Les prix sont conséquents, mais ce qui est bien avec lui c’est qu’il les achète incomplets, il les complète, les remet par paires, parabole réargentées, cerclage rechromés repeints, etc … prêts à montés, on verra bien, je peux très bien tomber sur une jolie paire par hasard…

En tout cas, en rentrant, je me connecte à mon site d’annonces préféré, je tape compteur Peugeot 202 et là je tombe sur ça :



Je contacte le vendeur, on se met d’accord pour la moitié du prix de ce que j’ai vu à Noyers. Deux jours plus tard il est sur mon bureau. Le compteur a été entièrement démonté, nettoyé, révisé. Je teste la montre, elle fonctionne à merveille.
J’en fais part au président du club qui me dit que normalement sur les G. Irat, il y a un mano de pression d’huile,  et m… ! Tant pis, je mettrai un petit mano quelque part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redpat41



Nombre de messages : 12
Localisation : 41
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 13:09

Bon sinon, vous allez me dire : dans une voiture, il y a tout de même un organe, un peu plus important que le compteur de vitesse ….
Oui bon, pour l’instant il est là :



Je l’ai descendu du camion, posé là, et il attend. Oui enfin, pas tout à fait …
Déjà en dépotant les pièces du SUPERBE ! Iveco à hayon de chez Europcar qui m’a permis de faire 2500 km dans le WE, le moteur étant monté en premier sur sa palette,
j’ai pu découvrir une Magnifique flaque d’huile à 23h le dimanche… devant rendre l’utilitaire à 7h00 le lundi, j’ai passé deux bonnes heures à éponger, puis lessiver le plancher pour être sûr de récupérer mes 650 euros de caution,
je suis sûr qu’il n’a jamais autant brillé…

Diagnostic très rapide, je penche le moteur gentiment et regarde dessous.
Le carter d’huile est cassé au niveau de l’orifice de vidange.
Le bouchon a été avantageusement remplacé par un nouveau en caoutchouc. Les vibrations du transport ont eu raison de son amour immodéré de l’aluminium…

Conclusion : trouvé un carter en bon état, quasi mission impossible, mais il existe aujourd’hui des petits génies de la soudure. Il faut rechargé, percé et taraudé.
Un ami qui travaille l’aluminium, me propose de me faire ça en perruque. Mais je n’ai qu’une confiance modérée vis-à-vis des alliages d’avant-guerre.
On me conseille DSI Laser International France, près d’Angers, vous connaissez ?
http://www.dsi-laser.fr/nos-applications-rechargement/reparation-pieces-auto-moto/
En tout cas ils ont l’air d’avoir de l’expérience dans les anciennes.

Quand cela sera fait, je dois trouver un bon rectifieur pour s’occuper de ce moteur, qui ne soit pas rebuté par son âge.
J’en connaissais un bon, même très bon, pas très loin de chez moi Pailler Rectif à Bléré (37).
Mais 15 ans se sont passés, il était déjà débordé, fatigué et ne prenait presque plus de boulot, pour se consacrer à ses voitures.
Il en avait deux ou trois en chantier. Apparemment, il est toujours en activité (enfin la boîte existe toujours).
Je le recontacterai, mais si vous avez deux ou trois adresses en région centre je suis preneur.

Autre mauvaise surprise, le mécanisme d’embrayage est très usé, voir HS, et là je n’ai pas de piste. Je ne sais pas comment on fait dans ces cas là. J’imagine qu’on ne trouve pas ça chez Norauto.
Pareil si vous avez un conseil ou une piste …

La boîte de vitesse semble aussi avoir pas mal souffert. A un moment ou un autre, elle a explosée. Elle a été ressoudée de belle manière à l’extérieur, mais je n’ai pas d’idée de son état intérieur.
Ce qui me chagrine au premier abord, il s’agit sans doute d’une boîte 3. Normalement sur l’ODU4, ben c’est une 4, et là …. ? On verra bien plus tard.

Ah oui, j’oubliais aussi :
Dans mes pièces, il y avait 5 jantes, en pas trop mauvais état, et 5 pneus en état d’usage, mais un peu disparates et de marques …. Est-européennes.
Je n’aime pas réutiliser des pneus dont j’ignore tout du stockage. Voulant pouvoir mettre le châssis sur ses roues quand cela sera nécessaire, je regarde la taille des pneus et je fais une petite recherche pour en acheter des neufs.
Je ne trouve qu’une seule référence chez Michelin, 275 € pièce !!! 1375 € la plaisanterie (sans le port). J’en parle au président qui semble très étonné et qui me dit qu’il vient d’acheter un train de pneu en 400 à 140 pièce.
Ben oui, mais les miens sont en 16 pouces ! Un truc m’avait étonné quand j’avais déchargé le camion, une jante dans chaque main, l’une était plus lourde que l’autre. Je regarde plus en détail, et bingo ! j’ai deux types de jantes différentes,
trois Dunlop 130-140x400 et deux Kromag en 16.



Ceci explique cela, on monte facilement des pneus de 16 sur des jantes de 400, mais l’inverse est impossible.
Nouvelle petite recherche (Leboncoin est mon ami), je trouve juste à côté de chez-moi, 5 jantes Dunlop avec pneus en mauvais état et enjoliveurs, mais 850 € le tout, j’ai cru mourir étouffé, et d'ailleurs toujours des 16 pouces, donc pas la monte d'origine des G.I.
Retour vers le club, et quelques jours plus tard, je suis contacté par un membre de Limoges qui a deux jantes de 400 à me céder, 30 € pièce … problème résolu.


Dernière édition par redpat41 le Ven 13 Juil - 14:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redpat41



Nombre de messages : 12
Localisation : 41
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 14:15

Bonne nouvelle, avant-hier, par le plus grand des hasards, j’ai raflé un lot de pièces. La personne avait une ODU, et gardait des pièces en rab, il a vendu la voiture et se débarrasse de ce qu’il reste.
J’ai proposé une somme pour le lot et nous nous sommes mis d’accord.
Il y a entre autre des pièces de distrib neuves, trois carburateurs, un cache culbus, les fameux commodos qu’ils me manquaient (comme quoi il ne faut pas se précipiter)
et des enjoliveurs, deux allumeurs (le mien est cassé), des pièces de boîte, de direction, des fermetures de capot, des bricoles électriques, etc, etc ….



Vous avez devant vous, un homme heu..reux !  cheers

Bon, voilà les nouvelles du bourg.
Pardonnez-moi d’avoir été un peu long
J’espère que mon petit état des lieux vous a intéressé.
Et surtout (c’est pour ça que je l’ai écris) n’hésitez pas à réagir et m’inonder de vos conseils.
Bien amicalement
Patrice

à tout bientôt pour de nouvelles aventures ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renaud

avatar

Nombre de messages : 1716
Localisation : Brest
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 15:23

Bonjour à toi,
Très beau projet et très passionnant.
Je travaille actuellement sur une "récente" (Lotus 7 S3 1969) qui n'a donc pas sa place ici mais ta voiture me fait penser à l'état de départ similaire de la 7.
Il y a tant de travail sur ce genre de restau que les moments de découragement sont fréquents. Et tant de questions et de problèmes à la fois sur lesquels on bute qu'il faut garder le moral et SURTOUT ne pas s’arrêter, même si on ralentit un peu. Je l'ai fait et c'est difficile de repartir!
Je vais suivre ta restau avec intérêt.
Amitiés,
Renaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simplesevens.org/2489/2489.htm
tricycles.ch



Nombre de messages : 7675
Localisation : vaduz
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 16:35

Very Happy Bonjour redpat41, c'est très, très intéressant et...passionnant de suivre la restauration de ton auto.

Comme le dit renaud, le chemin sera long, mais le résultat te fera certainement oublier toutes les mauvaises surprises.

Il y a pas mal d'infos dans la rubrique des bonnes adresses ou celle des trucs et astuces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didierd



Nombre de messages : 581
Localisation : Guyancourt
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 20:44

Bonjour Redpat,
super, merci de partager même si là tu en as mis beaucoup en une fois ! En plus je ne connaissais pas ton adresse de soudure laser et je sens que je les contacterai un de ces jours.
Tu as tout à fait raison, il faut à la fois ne pas attendre d'avoir besoin de monter la pièce pour la chercher et en même temps il ne faut pas se précipiter. C'est là qu'internet et les clubs de marque ont leur intérêt, ça permet de se faire une idée de l'origine éventuelle de la pièce, de sa rareté voir de sa valeur.
On a hâte de lire la suite.
Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amicale.bnc.free.fr
RubyDS

avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Ven 13 Juil - 23:43

Je vais suivre cette restauration avec interet étant aussi propriétaire d'une Georges Irat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atp-auto-moto.com
redpat41



Nombre de messages : 12
Localisation : 41
Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Sam 14 Juil - 1:33

Merci à tous.
Forcément, j'en ai mis un peu beaucoup.... Mais j'avais encore rien dis.
Les prochaines fois, ça sera forcément moins long.  Very Happy

RubyDS, j'avais repéré ton site pour les supports de feux arrières.
Tu es où en Bretagne ?
Tu fais partie du club ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RubyDS

avatar

Nombre de messages : 147
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   Lun 16 Juil - 0:09

redpat41 a écrit:
Merci à tous.
Forcément, j'en ai mis un peu beaucoup.... Mais j'avais encore rien dis.
Les prochaines fois, ça sera forcément moins long.  Very Happy

RubyDS, j'avais repéré ton site pour les supports de feux arrières.
Tu es où en Bretagne ?
Tu fais partie du club ?

Je suis a coté de Rennes Wink et je ne fais pas parti du club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atp-auto-moto.com
Jean67



Nombre de messages : 7
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 21/07/2016

MessageSujet: pièces Ruby   Mer 18 Juil - 23:19

bonsoir,
j'ai un mécanisme d'embrayage pour Ruby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début de restauration Georges Irat ODU4 1939   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début de restauration Georges Irat ODU4 1939
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Irat
» Salon de Reims 13 & 14 Mars 2010
» Famille CHAMON
» Retromobile 2012
» Salon Atomédon 13 & 14 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de l'Amicale Tricyclecariste de France :: Les cyclecars :: Sujets sur diverses marques de cyclecars-
Sauter vers: